Christian Paraschiv : il veut baiser les planètes


Il veut baiser les planètes

Est-il possible de faire l’amour à l’univers ? Artiste dissident d’origine roumaine, Christian Paraschiv a décidé d’exposer son œuvre ultime : un projet d’ensemencement cosmique post-mortem.

Au début, il faisait des œuvres d’art en se plongeant dans du charbon. C’était l’œuvre au noir. Maintenant, il veut envoyer son corps dans l’espace «pour une restitution totale vers l’infini». Son corps mort bien sûr, c’est donc une œuvre d’art pré-posthume à laquelle vous êtes tous conviés d’assister, jusqu’au 15 mai, à la Galerie des Oudin

Paraschiv2

Fils spirituel de Cioran, Ionesco et Tristan Tzara (qui viennent du même pays que lui), Christian Paraschiv est obsédé par la chair. En Roumanie, c’est plutôt mal vu. Ses œuvres sont interdites par l’Etat. Sous le règne des Ceaucescu, les lecteurs de revues style Penthouse sont punis de 5 ans de prison. En 1986, voilà Paraschiv «le pervers» obligé de fuir son pays… Exilé dans les environs de Paris, il se fait naturaliser Français avec l’espoir d’enfin pouvoir s’exprimer comme il veut.

D’abord, Christian Paraschiv veut cultiver de la peau humaine. Son projet : reconstituer une enveloppe dermique totale, à partir d’échantillons prélevés sur son propre corps… En France, la loi sur la bio-éthique interdit aux médecins la pratique de l’art. Christian Paraschiv n’en reste donc qu’au premier stade de son projet, le plus douloureux : il s’arrache des lambeaux de peau d’1 cm2, prélevés sur ses fesses, son ventre, son sexe… De cette peau qui aurait dû servir à créer ensuite une peau de synthèse, il fait le début d’un puzzle humain.

Complétant ce travail sur ordinateur, il parvient – au prix de mille difficultés – à scanner son corps en entier. Essayez donc de scanner vos fesses sans casser la mince plaque de verre du scanner… Il y arrive, avec pour résultat une oeuvre d’art «totale». Allongé, les bras le long du corps, décomposé en plusieurs centaines d’images de 18 cm de côté, l’artiste offre de son corps nu une vision intégrale : Christian Paraschiv vu de côté, Christian Paraschiv vu de profil (profil gauche, profil droit), Christian Paraschiv vu de dessus. Et pour finir : Christian Paraschiv vu de dessous, ce qui amène en toute logique Christian Paraschiv à se comparer au Christ.

Paraschiv1

«Comme Jésus-Christ, je suis né un 24 décembre, dit-il. En dupliquant des morceaux de ma peau, je répète le miracle du corps du Christ : je reste en vie, grâce à mon sacrifice.» Pour donner à ce miracle une dimension intersidérale, Christian Paraschiv veut maintenant envoyer son corps dans l’espace profond, afin d’inséminer d’autres planètes. Son ADN, comme du sperme, partira après sa mort dans une fusée phallique propulsée vers l’au-delà (de l’orbite terrestre). Est-ce possible ? Oui, dès juin 2008. En France, L’Autre Rive, une entreprise de pompes funèbres parisienne, aussi sérieuse qu’atypique, propose des obsèques intersidérales pour 1250 euros tout compris.

Raphael Confino, directeur de l’Autre Rive, travaille en collaboration avec Charlie Chafer, président de la compagnie Celestis, qui a déjà réussi à placer trois sondes funéraires sur orbite, avec – à leur bord – Gene Roddenberry le créateur de Star Trek et Timothy Leary, le gourou du LSD techno. Si vous êtes tenté par le vide, des capsules de la taille d’un rouge à lèvre transporteront 1 gramme de vos cendres vers, au choix, la mer de Tranquillité (sur la lune) ou vers l’espace profond. A ce jour, environ 200 défunts dans le monde ont propulsé leurs cendres en orbite autour de la terre. Lors d’un envoi de satellite, les capsules sont lâchées sur une orbite similaire à celle du satellite et font le tour de la terre toutes les 80 minutes, flottant en apesanteur, jusqu’à ce qu’au bout de 156 années, elles rentrent dans l’atmosphère et se désintègrent en étoile filante.

Mais le prochain envoi de «sondes funéraires» n’aura rien à voir avec ces mises sur orbite. «C’est la première fois que des cendres humaines quitteront le système solaire», explique Raphael Confino. Ce sera un vol historique. Le premier vol vers l’ultime frontière. Il y aura 208 défunts dans la fusée et parmi eux deux Français. Une femme et un homme. Voyageurs de l’éternité… à bord d’un «memorial space flight».

Christian Paraschiv espère bien gagner suffisamment d’argent pour faire mieux. Il ne veut pas envoyer ses cendres dans l’espace, mais des échantillons de son corps, ce qui pour l’instant n’est pas encore envisagé par Célestis. «Chaque jour, nous perdons des millions de cellules, dit Christian. Notre corps est contaminé par l’entropie, par la mort, il part en pièces et, en même temps, chaque cellule garde l’image de notre corps tout entier : l’ADN ! C’est comme une image de type hologramme. Même si on la brise en mille morceaux, chaque morceau garde l’image en entier…» De son ADN, Christian Paraschiv veut peupler des planètes. C’est un bâtisseur. «Dans le moule qui me servira de cercueil, on mettra de la terre, des échantillons de cheveux, d’ongle, de sang et de peau arrachée, dit-il. Comme le mélange pour construire les maisons anciennes.»

Corps pour l’espace : exposition jusqu’au jeudi 15 mai 2008
Série des œuvres préparatoires pour la performance ultime de l’artiste : après sa mort, le corps de l’artiste et une série d’œuvres seront acheminés dans l’espace pour restitution ultime vers l’infini.
A L’ENSEIGNE DES OUDINS: 58 rue Quincampoix, 75004 Paris. Tél. : 01 42 71 83 65
Ouvert de mardi à samedi : 11h30-13h30 / 15 -19h.

L’Autre Rive : 5, rue du Faubourg Saint-Jacques, 75014 Paris. Tél. : 01 46 34 45 26.

ATTENTION : Raphael Confino m’apprend (vendredi 25 avril) que le vol pour l’espace profond est repoussé à plus tard. En juin, ce sera donc une mise sur orbite pour les 208 défunts du vaisseau spatial funéraire.


Article provenant de l’excellentissime blog d’Agnès Giard, « Les 400 culs ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :