Francis Alÿs, ou la souris comme concept


« Le jour de l’ouverture de la collection Jumex, Francis Alÿs, un artiste belge installé à Mexico depuis 1987, lâche une petite souris dans la galerie. Le minuscule animal est à lui seul un concept. Il va se cacher quelque part et, invisible, ronger à petits coups de dents, insidieusement, tout ce qu’il trouvera à son goût, y compris, pourquoi pas, les oeuvres présentées. Une mauvaise blague ? Mais non, c’est ‘déconstruction’ qu’il faut comprendre », Joëlle Ody, Vous avez dit biz’art ? (nous ignorons la provenance et la date de l’article, que nous avons conservé dans nos archives, lequel porte sur une exposition de « l’une des plus grandes compagnies industrielles [qui] a fait sortir la création mexicaine de ses icônes », à savoir la collection d’Eugenio Lopez Alonso, « propriétaire de la plus grande collection d’art contemporain d’Amérique latine »).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :